Brûle-parfum. Japon, XIXe siècle

Créé par un artisan japonais, ce brûle-parfum quadrupède en bronze repose sur une base sous laquelle est apposée la signature Takao. Le couvercle, ajouré pour laisser s’élever les effluves de l’encens, est surmonté d’un Qilin. Ce cervidé mythique méconnu des Occidentaux est pourtant l’une des quatre créatures célestes, surnaturelles ou bénéfiques de la Chine ancienne ; il fut adoptée par la culture traditionnelle japonaise. Considérons-le comme l’équivalent de notre licorne puisque sa traduction japonaise serait « bête à une corne » !

Ce qilin mythologique représente la félicité parfaite, la douceur, la paix et la prospérité, un animal somme toute idéal pour accompagner la cérémonie du thé et des encens. 

La panse de notre brûle-parfum est décorée de phénix dans des cartouches tandis que les anses sont des dragons stylisés.

Privacy Preference Center